EL DUENDE sur le fil du rasoir…

programme en 5 actes = 5 rendez-vous

Pliage alu de véronique Grenier
Pliage alu de véronique Grenier

"El duende sur le fil du rasoir" et ses différents états de présence, est une expérience artistique et chorégraphique dans une zone d'expression non codifiée, libre, sans contours fermés, dans une ouverture libérée du corps; corps qui s'enracine dans l'oeil présent que l'on ouvre écartelé et puissant. Son point de départ cette phrase : "Perdiste el duende como el amor lo has machacado" (Tu as perdu le duende comme l'amour tu l'as écrasé)

ACTES #4 et #5 installation vidéos

le duende, où est le duende ? Le duende dans tous ses états par Alexandre Fernandez

cliquez sur l'image pour voir  les  vidéos de l'installation
cliquez sur l'image pour voir les vidéos de l'installation

du 04 au 12 Novembre 2011

Espace Niel - Toulouse

Lundi au Vendredi de 18:30 à 20:30

les Samedis de 16:00 à 20:00

Avec cette installation, Alexandre Fernandez vient clore son programme LE DUENDE SUR LE FIL DU RASOIR. Programme en 5 actes dans lequel il tente de partager cette sensation du « duende » en travaillant l’événement au pluriel, en le distribuant dans des convocations diversifiées, en défendant l’idée qu’il peut être approché par des saisissements instantanés d’expérimentations chorégraphiques, textuelles, sonores et visuelles, en le faisant résonner dans une structure ouverte de temporalités et sensibilités diverses, avec des coexistences multiples et des simultanéités contemporaines et sincères. Il a choisi pour les deux derniers actes de vous inviter dans une déambulation libre de sensations visuelles et sonores, de vous proposer une immersion dans un ensemble de projections vidéos expérimentales qu’il a réalisé où, le « duende » et ses possibles mouvements hypnotiques autour des mécanismes visuels et gestuels s’y rapportant, y sont mis en jeu. Nous y retrouverons certains des éléments des actes 1, 2 et 3, dans une combinaison avec les actes 4 et 5 qui trouve sa propre dynamique d’ensemble grâce à la particularité et l’originalité du lieu qui accueille l’installation.

Programme Actes #4 et #5
installation vidéo
SIMPLE_programme_duende.pdf
Document Adobe Acrobat 616.6 KB

Flo_duende

Plan fixe réalisé par Alexandre Fernandez sur Florence Houmad servant en langue des signes le premier acte fondateur de la notion du duende, le texte intégral de la conférence que prononça Federico Garcia Lorca en 1933 et 1934 à Buenos Aires et à Montevideo sous l'intitulé "Jeu et théorie du Duende". Dans ce texte de Lorca il est question "d'une simple leçon sur l'esprit caché de la douloureuse Espagne". La traduction de l'espagnol est celle de Line Amselem (éditions ALLIA), avec la voix enregistrée de Daniela Labbé Cabrera. Ce film fût réalisé dans le cadre de installation vidéo créée par Alexandre Fernandez à l'espace Niel de Toulouse : "Mouvement hypnotiques et Cie - Acte 4 / le duende où est le duende ? - acte 5 / le duende dans tous ses états"…

ACTE #3 conférence - performance

avant-gardes, surréalisme et Cie, l'esprit du duende par Yan Ciret et Alexandre Fernandez

à Gauche A.Fernandez, à droite Y.Ciret
à Gauche A.Fernandez, à droite Y.Ciret

le 25 Mai à 18:30

Instituto Cervantès - Toulouse

grande salle

Dans sa célèbre conférence sur le duende, Lorca citait Apollinaire le créateur du mot "surréalisme". On connaît aussi l'adhésion de Buñuel et Dali au mouvement d'André Breton. Le film "Le chien Andalou" brille d'un éclat sans pareil, dans la galaxie surréaliste. Mais plus profondément le duende apparaît chez les "hérétiques" extrêmes, de ce mouvement, Desnos et la transe médiumnique, Artaud et son théâtre de la cruauté, Bataille et l'expérience mystique intérieure, Michel Leiris et sa littérature comme "miroir de la tauromachie". Le voyage en Espagne fut déterminant pour ces derniers; comme le duende gitan le fut pour les situationnistes, leurs héritiers, imaginant des villes nomades. Guy Debord fit un pacte de sang avec cette liberté insoumise, tout comme il traduit le Lorca, du "Romancero gitan".

plus d'informations ici

Acte #2 improvisation chorégraphique

à la recherche du duende… par Alexandre Fernandez

cliquez sur l'image : extrait vidéo
cliquez sur l'image : extrait vidéo

le 5 Février à 20:00

École de Danse de Tournefeuille

Festival CUBA HOY !

Federico Garcia Lorca a écrit : "Pour chercher le duende, il n'existe ni carte ni ascèse. On sait seulement qu'il brûle le sang comme une pommade d'éclats de verre, qu'il épuise, qu'il rejette toute la douce géométrie apprise, qu'il brise les styles, qu'il s'appuie sur la douleur humaine qui n'a pas de consolation…"

Accompagné à la batterie par Viviane Triby et à la guitare par Salvador Paterna, Alexandre Fernandez tentera ici de creuser un chemin sensible à la recherche du duende, de "tenter le diable", de le convoquer sur le plateau dans son ouverture à la fois obscure et lumineuse et ceci en s'apuyant sur un montage d'images vidéo personnelles créée pour l'occasion. "La manifestation contemporaine d'une visée envoûtante" comme il se plaît à nous dire.

Si l’on est attentif à son surgissement et s'il surgit, on s’apercevra que le duende est à la fois «dans» le danseur et «en dehors» de lui, dans et avec le public.

 

Ces deux premiers actes seront suivis d'une Rencontre avec Alexandre Fernandez et ses invités au «Port de Rencontres» (Gymnase du Château)

Acte #1 lecture

jeu et théorie du duende traduit simultanément en langue des signes

éditions Allia
éditions Allia

le 5 Février à 18:30

Médiathèque de Tournefeuille

Festival CUBA HOY !

Mise en écho de l'esprit du duende par la lecture de la conférence de Federico García Lorca traduite en français magnifiquement par Line Amselem. Premier acte fondateur de la notion du duende, le texte de Lorca sera lu dans son intégralité par Line Amselem, Alexandre Fernandez et restitué en langue des signes par Florence Houmad. Sa musique sonore et visuelle nous transportera "sur le champs éternel des idées"…

Écrit pour une conférence, en 1930, « Jeu et théorie du duende »  donne une leçon simple sur l’esprit caché de la douloureuse Espagne ». Le « duende », un mot espagnol sans équivalent français, serait un esprit qui, d’après la tradition populaire, viendrait déranger l’intimité des foyers. Le second sens du terme est enraciné dans la région andalouse. Le duende désignerait alors « un charme mystérieux et indicible », rencontré dans les moments de grâce du flamenco. Ses manifestations s’apparenteraient à des scènes d’envoûtement. Les deux significations se rejoignent dans l’évocation d’une présence magique ou surnaturelle.
Si le duende est universel et concerne tous les arts, c’est dans la musique, la danse et la poésie orale qu’il se déploie pleinement, puisque ces arts nécessitent un interprète. Personnifié en esprit malicieux, il semble être celui qui se produit, lors des représentations flamenco, drapé dans les gestes des danseuses et les voix des chanteurs. Garcia Lorca nous invite à pénétrer cet état comme on pénètrerait l’âme espagnole.

En effet, Garcia Lorca ne nous ennuiera pas une seconde dans cet exposé pourtant délicat sur cette notion de duende.

genèse

carnet de notes - Extraits

"El duende" et ses différents états de présence sur le plateau, m'a permis de vivre une expérience chorégraphique dans une zone d'expression non codifiée, libre, sans contours fermés, dans une ouverture libérée du corps; corps qui s'enracine dans l'oeil présent que l'on ouvre écartelé et puissant.

lire la suite

Turlututu et chapeaux pointus ! Une fois n’est pas coutume…

Nous vivons sous le règne de la banalisation par l’effet de la consommation, sous le régime de l’aliénation des individus par l’effet du divertissement généralisé d’une forme d’étourdissement par lequel les individus sont siphonnés. lire la suite